Combien d’énergie renouvelable existe-t-il ?

Publié le : 30 janvier 20185 mins de lecture

Il est vrai que tout tourne autour d’un besoin en énergie. En effet, pour effectuer un travail, quel qu’il soit, vous avez besoin d’énergie. À la maison, au boulot, n’importe où, l’énergie entre toujours en compte. En matière d’électricité, il y a les énergies fossiles et les énergies renouvelables. Qu’entend-on par énergie renouvelable ? Combien en existe-t-il ?

Énergie renouvelable, c’est quoi ?

Comme son nom l’indique, l’énergie renouvelable est impérissable et exploitable en quantité abondante. Elle est le résultat de phénomènes naturels cycliques ou constants dégagés par les astres. Le soleil procure la chaleur et la lumière, le système terre-lune est à l’origine des énergies marémotrices et la rotation de la Terre est à la source des énergies éoliennes. Bien que ces énergies assurent une indépendance énergétique, elles sont couteuses.
Contrairement aux autres sources d’énergie, elle ne rejette pas ou très peu de CO2, ce qui lui vaut son autre appellation d’« énergie verte ou propre ». De plus, elle n’émet pas de gaz à effet de serre qui détruit la couche d’ozone et favorise la destruction des ressources naturelles. Par ailleurs, leur pouvoir énergétique est plus faible que celui des énergies fossiles.

Les grandes familles d’énergies renouvelables

Au fil des années, l’évolution de la technologie ne cesse de se développer et de s’améliorer favorisant ainsi la fiabilité et le rendement de la matière en question. Une des énergies renouvelables les plus utilisées : l’énergie solaire. Elle se subdivise en deux catégories : thermique et photovoltaïque qui produit de l’électricité. L’énergie éolienne est celle qui subsiste d’une génération à l’autre jusqu’à aujourd’hui, depuis l’apparition des moulins à vent il y a des milliers d’années.
L’énergie hydraulique est plus exploitable sur diverses formes vu l’étendue d’eau existant sur terre. On distingue, l’énergie des vagues, marémotrice, hydrolienne, thermique des mers et osmotique. La biomasse et déchet, un dérivé de l’énergie solaire grâce à la photosynthèse, est plus polluant du fait qu’elle se sert du principe de la combustion et métabolisation. L’énergie géothermique qui s’appuie sur la radioactivité des roches et la chaleur du magma sous la croûte est la dernière famille des sources d’énergie reconductibles.

Avantages escomptés, contraintes et limites

Plusieurs mérites sont à attribuer aux énergies renouvelables :
– L’assurance par rapport aux éventuels accidents
– La non-pollution devant l’émission de déchets
– La décentralisation augmentant les emplois représentés sur une statistique d’environ 1.2 million pour un chiffre d’affaires cumulé de 137 milliards d’euros
– La considération de l’environnement dans tout le processus
Ceci étant, malgré ces réputations, elles présentent tout de même certains inconvénients :
– La biomasse et déchet pollue par l’émission des dioxines et nuit par la déforestation et la réduction des biodiversités
– La majorité des énergies dépendent du climat et des conditions géographiques, comme l’énergie solaire qui n’est disponible que de jour, l’énergie éolienne est limitée du point de vue que le vent ne souffle que lors des pressions atmosphériques
– La dépendance accrue en ressources minières dont l’exploitation est souvent difficile
– Risque considérable pour la faune (la construction des barrages hydroélectriques peut causer l’inondation d’une vallée entière ainsi qu’une modification profonde de l’écosystème local).

Plan du site